Prise de sang? Chez nous, chez vous ou au travail. Téléphonez au 514-515-4727

 .

Lucette Pelletier, infirmière . .
 

Fini les files d'attente dans les hôpitaux
et les CLSC.

Faites faire vos prises de sang dans le confort
de votre foyer ou au bureau, par Lucette Pelletier, infirmière clinicienne.

514-515-4727

Lucette Pelletier, infirmière pour prise de sang a domicile
   
Faites vos tests
sanguins à la maison !
.

 

.

.

Le cholestérol - Le bon et le mauvais

Le cholestérol est essentiel dans le fonctionnement des cellules du corps humain.
Les bons gras comme les gras insaturés sont des carburants, une source importante d’énergie pour l’organisme.
Mais pour garder la santé, il n’en faut pas trop : vous devez contrôler les gras trans et saturés qui eux peuvent avoir des effets néfastes sur la santé.

Le bon cholestérol est le HDL, celui qui nettoie : il enlève le mauvais cholestérol (LDL) de la paroi des artères, prévient l’inflammation des artères et la formation des caillots. Grâce aux lipoprotéines qui ont la capacité de prendre les surplus de cholestérol et de les ramener dans le foie où ils seront décomposés avant d’être éliminés.

Le mauvais cholestérol est le LDL : il encrasse les artères, gêne l’écoulement du sang, entraîne des obstructions et des maladies cardiaques, d’où son appellation de « mauvais » cholestérol.

Le cholestérol trop élevé combiné avec le diabète, la cigarette, l’hypertension, le stress et l’inactivité devient dangereux et augmente le risque de nuire aux vaisseaux sanguins.

Pour la population en général, il est recommandé de maintenir ces taux à :
Cholestérol total : moins de 5,2 mmol/l
HDL : plus de 0,9 mmol/l
LDL : moins de 3,4 mmol/l

Chez les Québécois francophones, 1 personne sur 270 est prédisposée à l’hypercholestérolémie familiale.

Prévention

Le Dr. Jacques Genest de l’hôpital Royal Victoria fait cinq recommandations pour garder un bon taux de cholestérol dans le sang

1) Garder un poids santé
2) Cesser de fumer
3) Des repas de qualité en évitant les gras trans (pâtisseries, friandises, frites, desserts du commerce, margarines dures, huile de palme, shortening) et les gras saturés (viande rouge, oeufs, charcuteries, fruits de mer, produits laitiers gras, beurre.)
4) Faire de l’exercice (une heure de marche par jour)
5) Cultiver un réseau social et familial
 

Le foie fabrique lui-même les ¾ du cholestérol indispensable au corps et les aliments fournissent l’autre ¼ du cholestérol nécessaire à l’organisme. (Vous réferez au premier graphique).
De là, l’importance de choisir les bons aliments. Apprenez à lire les étiquettes des aliments que vous achetez.

Les bons gras, c’est-à-dire les gras monoinsaturés et polyinsaturés, sont ceux qui vont réduire les risques de maladies cardiaques et augmenter le bon cholestérol, on les retrouve dans les huiles végétales (olive, arachide, canola, carthame), dans les poissons, en particulier (anchois, sardine, saumon, hareng) et
en quantité moindre dans les noix, les graines de lin et l’huile de maïs.

Si votre médecin vous informe que votre taux de cholestérol est plus élevé :

1) Corrigez votre alimentation
2) Faites de l’exercice
3) En dernier recours, la médication

Prenez votre santé en main, c’est le gage d’une longue vie…

Bonne Santé !

.
  Ordre des infirmieres et infirmiers du Qc

Ordre
infirmières
et infirmiers
du Québec

Lucette Pelletier / Infirmière clinicienne
BAC Université de Montréal / Détiens un certificat en gérontologie.

Rattachée avec l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont

santeprimo@gmail.com

514-515-4727

 
Copyright 2016 - Lucette Pelletier - Infirmière clinicienne à domicile | Site web hébergé par Axanti.com | Création de site web: 11emeAvenue.com Création site web